L'Agence, un bon cru ? | Philip K. Dick - Le site dickien

L'Agence, un bon cru ?

L'agence
L’Agence est le premier film du scénariste George Nolfi. Matt Damon et Emily Blunt y incarnent un couple qui lutte contre une mystérieuse agence qui se charge de corriger les destinées humaines afin qu’elles restent conforme à un mystérieux plan. En effet ce dernier exclut le fait qu’ils puissent tomber amoureux l’un de l’autre.

Pour tout vous dire, je craignais le pire en allant voir ce film. Si vous vous souvenez de la nouvelle originale, le personnage personnage y est un monsieur-tout-le-monde qui découvre un pan de la réalité qu’il aurait mieux fait d’ignorer. Pas de quoi en faire un long métrage mais une idée forte. Malheureusement quand il a fallu épaissir l’intrigue les scénaristes ont préféré faire du protagoniste un jeune homme politique, un peu teigneux, un peu charmeur, avec une blessure secrète. De là, nous quittons irrémédiablement les personnages dickiens pour découvrir des personnages avec lesquels nous avons bien du mal à nous identifier.

Est-ce que cela en fait un mauvais film ? Bien sûr que non. Nolfi filme soigneusement son couple d’acteurs charismatiques et parvient même à bâtir des moments de tension assez intéressants. Il évite l’écueil du film entièrement tourné vers l’action pour tenter de laisser se développer ses personnages. Filmé en décors naturels, New York est particulièrement mise en valeur.

Le problème est que si la montée en puissance du film accroche, dès qu’il s’agit de résoudre l’intrigue et d’attaquer son dernier acte, le film peine à convaincre pleinement et ne parvient pas à dépasser son postulat inital.

Parce qu’il faut bien expliquer ce qu’est l’Agence ! Des efforts sont faits pour ne pas tomber dans un mysticisme lourdingue mais cela ne suffit pas. Le fait que la fin ait été retournée afin d’en proposer une différente laisse craindre que les coulisses de la production aient été un peu tumultueuses.

Le tout reste donc agréable, nettement supérieur à Next ! Mais soyez certain d’une chose : n’y allez pas pour y voir un film du calibre de Blade Runner ou Total Recal !

Et vous ? L’avez-vous vu ?


blog comments powered by Disqus
Etienne Barillier © 2007-2017