Limitless | Philip K. Dick - Le site dickien

Limitless


Reprenons : dans ce film de Neil Burger, un écrivain raté (Bradley Cooper) se voit offrir une drogue qui libère les capacités de son cerveau. Il devient instantanément plus que brillant, il est, littéralement, sans limites.

Ne me dites pas qu’un tel sujet ne peut pas attirer les dickiens qui fréquentent ce site !

Et que voyons-nous ?

  • Il achève son roman en quatre jours et peut passer aux choses sérieuses.
  • Il comprend l’art, parce que l’art c’est pour les gens très intelligents.
  • Il commence à faire de l’argent. Beaucoup. Il peut alors avoir la belle vie, les belles filles, les belles voitures, etc.
  • Sur ce, il tombe sur Robert De Niro, qui lui rappelle que dans tous les pactes faustiens, on finit par se faire avoir. Et qu’il est temps de sortir les flingues et de casser des voitures parce qu’un film se doit de casser beaucoup de voitures.

Mazette. Et voilà une idée sympathique qui devient bien peu intéressante, non ? Bien sûr, il ne s’agit que d’une bande annonce et le traitement peut être nettement moins formaté que ce que laisse supposer ces premières images.

Bah.

blog comments powered by Disqus
Etienne Barillier © 2007-2017