Blade Runner - Les nouvelles scènes | Philip K. Dick - Le site dickien

Blade Runner - Les nouvelles scènes

scottford
Continuons ! Voici un article en anglais qui revient sur les principales modifications qu'apporte Blade Runner : The Final Cut... dont le titre doit déjà être réservé pour Halloween XVI !

Voici une sélection. De nombreuses modifications sont minimes. Elles vont de la suppression d'un membre de l'équipe de tournage malheureusement filmé à l'addition de publicités supplémentaires sur les buildings.
En fait ce qui m'intéresse le plus est certainement le travail sur le son. L'ensemble a été remastérisé et je suis curieux d'entendre comment sonne ce nouveau Blade Runner.

  • La durée du film n'est pas changée. En fait, pour les connaisseurs de la version européennes, les changements sont moins flagrants que pour les américains (notamment en ce qui concerne la violence).

  • Beaucoup de plan ajoutés concernent l'ambiance générale de Los Angeles. Comme par exemple les gogo-danseuses.

  • L'image a été nettoyée, les câbles qui portaient les spinners retirés numériquement. Ainsi les mate-paintings sont parfaitement intégrés au reste de l'image. Le soucis de détail a même été jusqu'à la correction du gros plan de l'oeil qui ouvre le film : maintenant la rétine réagit devant les jets de flammes.

  • On ne revient pas sur les scènes retournées avec Joanna Cassidy. Voici le avant et le après.

  • La scène de la licorne est maintenant la scène originale, qui a été retrouvée. Celle du Director's cut 1992 était une prise alternative.

  • Quelques scènes ont été retouchées pour améliorer la continuité de l'ensemble. Par exemple, le combat entre Deckard et Léon devait avoir lieu avant la mort de Zhora. La scène a été déplacé lors du montage pour être placée après. Les hématomes sur le visage de Deckard, qui n'avaient plus lieu d'être, ont par conséquent été effacés.

  • La plan final de la colombe a été harmonisé. Elle s'envole maintenant sur un ciel bladerunnerien et non plus sur un ciel bleu. (Cette modification me semble un peu dommage, j'aime bien la symbolique de ce ciel.)

  • Lors d'une scène de dialogue, les paroles de Deckard ne sont pas synchrones avec ses lèvres. Harrison Ford n'étant pas disponible, on a fait venir son fils, on l'a maquillé pour lui donner la cicatrice qui orne le menton paternel... puis numériquement on a remplacé la bouche du père par celle du fils disant les mots corrects.



Au final, je pense que tout va dans le bon sens. Les modifications ne portent pas tant sur le fond du film que sur sa forme. Je me demande cependant si ce sont tout de même des apports essentiels au film. En effet, qui a jamais été gêné par ces défauts de tournage ? Le ciel bleu m'a toujours surpris mais ne m'a jamais dérangé. La modification de la mort de Zhora est peut-être ce qui apporte vraiment un plus au film. Le reste... ma foi, nous jugerons dans quelques semaines.

Tout ce que j'espère est que demeure toujours ce plan où la pluie tombe à l'envers. Juste pour nous rappeler que le cinéma reste une belle illusion.

Sur le même sujet lire :





blog comments powered by Disqus
Etienne Barillier © 2007-2017